Home > Interrogate

Elisabeth Von Wrede

Artiste à la frontière entre l’abstraction lyrique et l’art conceptuel, Elisabeth von Wrede a une vraie identité artistique. Son blanc étincelant, apporté par touches carrées est reconnaissable entre tous. Plus qu’une signature, ce carré blanc est sa marque de fabrique, sa cosa mentale.

An artist at the frontier between lyrical abstraction and conceptual art, Elisabeth von Wrede has a clear artistic identity. Her dazzling white, created with square brush strokes, is recognisable anywhere. More than a signature, this white square is her brand, it is her ‘cosa mentale’, her mindset.

Ma démarche artistique

Avez-vous déjà remarqué que tout ce qui est caché suscite l’envie ?
C’est là, toute la quintessence de ma démarche artistique : soulever le masque des inavoués, regarder par le trou de la serrure, savourer le fruit délicieux de l’interdit. Le plus difficile est de cacher ce qui, normalement, doit être vu car toute création artistique a pour but ultime de montrer, d’exprimer, voire, de dénoncer. Je dois juste éveiller l’intérêt, dévoiler un peu de ce que je veux dissimuler, pour que le visible suggère le caché.
C’est ainsi qu’une double lecture s’est tout naturellement imposée à mon travail, une lecture où le spectateur se verra confronté à deux univers : – un univers plus esthétique où je travaille sur la recherche de l’harmonie des couleurs, le rythme, l’équilibre des forces et le rayonnement des émotions – et un second univers, plus conceptuel, où le voile se dépose sur les émotions, protège l’intime et vient sublimer cette pudeur symbolisée par le carré blanc. Le carré blanc ponctue les courbes anarchiques, lénifiant la colère en adoucissant les intenses vibratos. Tout mon travail se construit sur ces dualités.

dévoiler – cacher – la force – la douceur – la courbe – la droite – le cercle – le carré la couleur – le blanc – le chaos – l’équilibre – la fusion – la précision

S’inspirant des relations humaines et des contradictions permanentes dans nos rapports à l’autre, mon art est tout en paradoxes. L’être humain est la clé de voûte de mes créations et plus encore dans mes sculptures où il tient une place essentielle puisqu’il participe à l’élaboration de mes œuvres. En me soufflant des mots, des phrases, suivant un thème imposé, il devient un acteur déterminant pour la sculpture qui prend forme petit à petit et se matérialise sous sa plume. Cette interaction entre le spectateur et mes œuvres est primordiale pour moi. C’est un jeu de reflets où l’un ne peut exister sans l’autre, un écho indispensable.

CV Artistique

Elisabeth von Wrede est née en Allemagne en 1968.
La création sous toutes ses formes, dont surtout la peinture, la passionne. Influencée par les artistes de son pays comme Heinz Mack et Günther Uecker, que côtoyait sa famille, elle étudie l’art et découvre la peinture auprès de l’artiste japonais Keiji Uematsu durant plusieurs années.

Arrivée en France, elle multiplie les formations comme la reliure d’art ou la peinture sur cuir auprès d’artistes comme Sün Evrard et Florent Rousseau. Suite à une formation avec Thibault de Réimpré, elle choisit de vouer son temps et sa vie, à la peinture et à la création artistique.
Depuis 1989, Elisabeth von Wrede vit et crée en France.

« Tout d’abord, la couleur, projetée sur la toile comme on déverse ses émotions, des ondes de teintes vives et dynamiques la partie violente de son travail où la passion domine et révèle ses instincts les plus primaires.
Puis le blanc virginal vient, par petites touches carrées, ponctuer la jungle colorée et apaiser l’éprouvante agitation de l’émoi.
L’art d’Elisabeth von Wrede est une dualité permanente la violence et la paix, le cercle et le carré, la couleur et le blanc la passion et la sérénité. Une abstraction figurative où se cache une part d’intimité subtilement dévoilée. »
Agathe Place

My artistic approach

Have you ever noticed that what is hidden creates desire?
That sums up the quintessence of my artistic approach: raising the mask on secrets, peering through the keyhole, savouring the delicious forbidden fruit. The hardest thing is to hide that which normally should be seen, because all artistic creation has the ultimate goal of showing, expressing, even exposing. I just have to awaken interest, to show a bit of what I want to hide, so that the visible suggests the hidden.
Which is how a double reading is naturally imposed on my work, a reading where the viewer is confronted by two worlds: a more aesthetic world where I work on the search for harmony in colours, rhythm, the balance of forces and the emotions radiating out; and a second, more conceptual world, where the veil settles across emotions, protecting the intimate and sublimating the modesty symbolised by the white square. The white square punctuates the anarchic curves, soothing anger by softening the intense vibrato notes. All my work is built upon these dualities.

revealing – hiding – strength – softness – curve – straight – circle – square – colour – white – chaos – balance – fusion – precision

Drawing inspiration from human relationships and the permanent contradictions in our relations with others, my art consists entirely of paradoxes. The human being is the keystone in my creations and even more so in my sculptures where it holds an essential place since it forms part of creating my works. By whispering to me words, phrases, following an imposed theme, it becomes a crucial player for the sculpture that takes shape little by little and materialises under its quill.
For me, this interaction between the viewer and my works is primordial.
It is a game of reflections where one cannot exist without the other, an essential echo.

Artistic CV

Elisabeth von Wrede was born in Germany in 1968.
Passionate about creation in all its forms, above all painting, she was influenced by artists from her country like Heinz Mack and Günther Uecker, who knew her family. For several years, Elisabeth studied art and discovered painting alongside the Japanese artist Keiji Uematsu.

Upon arriving in France, she supplemented her training, studying bookbinding and painting on leather with artists like Sün Evrard and Florent Rousseau. Following training with Thibault de Réimpré, she chose to devote her time and her life to painting and artistic creation.
Since 1989, Elisabeth von Wrede has lived and created in France.

“Firstly, colour, projected onto the canvas as you would pour out your emotions, waves of vibrant and dynamic colours. In this violent part of her work, passion rules and reveals the most primitive instincts.
Then virginal white arrives, with little square brush strokes, punctuating the coloured jungle and soothing the taxing turmoil of emotions.
The art of Elisabeth von Wrede is a permanent duality between violence and peace, circles and squares, colour and white, passion and serenity. A figurative abstraction where a subtly revealed slice of intimacy hides. »
Agathe Place.

Retour en haut